Turquie - 19

17 au 23 /09/2013
Quelques gouttes de pluie vers la fin de la nuit, les premières depuis notre entrée en Turquie ... serait-ce le signe que les vacances sont terminées ?

Les petites pistes et routes que nous empruntons traversent des paysages variés mais très agricoles:
- grandes étendues de céréales coupées



- nombreux champs d'oignons dans lesquels des ouvriers saisonniers (Roms ?) travaillent à la récolte. Partout nous voyons les sacs rouges pleins d'oignons ...

- forêts de pins au milieu desquels des feuillus, arborant déjà leurs couleurs d'automne, apportent de temps en temps une touche jaune ou rouge-orange.

Nous bivouaquons dans un pré à vaches à proximité de la ville de Bolu.
Le lendemain, nous empruntons des petites routes en direction de la mer Noire. Nous traversons des paysages tristes et sales. Nombreuses industries et mines de charbon.
Une petite oasis dans cette grisaille, la vile de Safranbolu avec ses nombreuses maisons ottomanes.

Nous arrivons sur les rives de la mer Noire sous la pluie, nous ne nous attarderons pas.

Bivouac près de Bartin, au bord de la rivière.

La route côtière qui nous ramène vers Istanbul nous offre quelques beaux panoramas, d'autant plus que le soleil est revenu.
Bivouac dans un pré, à l'écart d'une petite route en direction d'Istanbul. Retour de la pluie dans la nuit. Nous décidons d'abandonner la visite d'Istanbul ...
Il faut dire que les cellules, dans le cas d'une grande cité, n'apportent pas grand chose de plus. Circuler avec de tels engins dans des rues embouteillées et dormir sur un parking bruyant ne nous enchantent guère. Nous reviendrons passer quelques jours dans cette belle ville ... à pied !
Pas grand chose à dire sur le retour qui se fera en 3 jours à travers la Bulgarie, la Serbie, la Croatie, la Slovénie, l'Autriche et l'Allemagne.