Turquie -16- Ihlara

13/09/2013
De 10h à 15h, nous nous promenons dans la vallée d'Ihlara. La vallée d'Ihlara est une gorge creusée dans le plateau rocheux de la Cappadoce.

Un escalier aménagé dans la falaise permet de descendre au fond du canyon.

De chaque côté, des cavités creusées dans la paroi rocheuse abritent plusieurs dizaines d'églises.


Ces églises datent du IV e siècle. Elles ont été creusées par des moines byzantins qui firent de la vallée un lieu de retraite privilégié. Elles auraient servi de refuges lors des incursions arabes des VII e et VIII e siècles. Malheureusement, les fresques sont très abimées, la religion musulmane interdisant toute représentation humaine, les visages ont très souvent été martelés.



Un ruisseau court au fond de la vallée, ayant bien du mal à donner une impression de fraîcheur tant l'absence de vent rend la chaleur étouffante.

(... et oui ! Elle est passée !)

C'est pourquoi les Turcs ont installé les terrasses de leurs restaurants au sein même du ruisseau.


Il est temps pour nous de retourner aux voitures.

Nous ferons un détour (conseillé par le guide du routard) pour voir "l'église rouge" et ne trouverons qu'une ruine sans aucun intérêt !

L'endroit du bivouac se situe au bord d'un lac de cratère dans lequel une source déverse une eau à 70°.

Malheureusement l'endroit est un lieu de pique-nique privilégié des Turcs et les lieux sont TRES sales !
Je ne vous ai pas dit encore qu'un des paradoxes que nous avons trouvé en Turquie c'est le contraste entre la propreté des villages et des maisons particulières et la saleté des endroits publics !
La nuit, la source d'eau thermale est déviée vers les hôtels spa qui ont été construits à proximité ! Et nous qui voulions profiter du départ de la foule pour nous baigner ! C'est raté !
Température très agréable en soirée ... cela faisait longtemps que nous n'étions pas dehors à 22h !