Problèmes mécaniques

31 mars 2011
Gérard me demande de donner plus de détails sur nos soucis techniques ...
Si nous ne nous sommes pas étalés sur la question c'est justement que nous pensons que ce ne sont pas de véritables soucis. Rien à voir avec ces touristes anglais qui ont fait un tonneau avec leur voiture de location!
Mais puisque cela semble intéresser l'une au l'autre personne je développe (celles et ceux qui cherchent du rêve et de belles images pourront donc zapper!)
1- Le pare-brise:
La fissure liée au premier impact sérieux a eu la "gentillesse" de faire un beau cercle, emprisonnant même un impact antérieur. Le tout, situé derrière l'écran du GPS ne gêne absolument pas la vision.
Le second impact, plus sérieux, a eu lieu en bordure supérieure du pare-brise et les fissures se sont développées à l'intérieur et à l'extérieur. Je les ai (pour l'instant !) stoppées avec un kit de réparation pour pare-brise trouvé chez Pearl avant le départ. Je suis bluffé par le résultat sur les fissures extérieures (à l'intérieur, l'inclinaison de la vitre empêche la colle de couler dans les fissures). Situé derrière le rétroviseur, cet impact ne gêne pas la vision. Nous avons vu au Chili des réparations assez surprenantes: à l'aide d'une perceuse on fait un petit trou (non perforant) au bout de la fissure et l'on remplit de colle. Nous ne ferons rien pour réparer avant d'être vraiment gêné ... de toutes façons nous ne sommes toujours pas à l'abri d'un nouvel impact.
2- Le réservoir supplémentaire:
Très vite nous avons constaté qu'il fuyait puisqu'il était toujours humide et que cela empestait le gasoil. Les pattes de fixation, soudées sans renfort sur la tôle du réservoir, cisaillaient celle-ci lors des secousses sur la piste. Un premier mécanicien a refait la soudure mais a très mal refixé le réservoir puisqu'il s'est décroché en partie entraînant une grosse fuite et comme il n'avait pas rebranché la pompe je ne pouvais même pas vider le réservoir. Nous l'avons fait refixer mais au bout de quelques centaines de km la fuite était de nouveau là! Re-soudure et à nouveau réservoir mal fixé et a nouveau décroché en partie sur la piste. Depuis je n'y mets plus de carburant et tout va bien!
3- Les pneus:
Les pistes de cailloux ont très vite (trop vite!) usé les pneus ... sûrement à cause de la surcharge ! Un premier pneu détruit par une crevaison détectée trop tard sur la piste (on est tellement secoué que l'on ne remarque pas vraiment de différence!) a été remplacé par un Michelin de même taille qui traînait par hasard dans la petite échope où je suis allé. Depuis, deux autres pneus ont eu des déchirures (dont une déclarée irréparable!). Impossible de les remplacer car je ne trouve pas de pneus 17 pouces! Pour l'instant, une de mes roues de secours est réparée avec une pièce de caoutchouc et une chambre à air ... pas sur que cela tienne!
4-Le voyant de différentiel
Au moment de quitter la France un voyant s'est mis à clignoter sur mon tableau de bord, celui du bloquage de différentiel. Au garage Toyota on m'a expliqué qu'il ne s'agissait que d'un faux contact lié à la rupture d'un ergot de plastique sur la prise. Prix de la réparation: 1000 euros (changement de la pièce) ! J'ai donc fixé cette prise avec un rilesan et n'avais plus de problème. Depuis peu, les choses ont changé. Après plusieurs kilomètres, si je dois couper le contact, ce voyant clignote jusqu'au soir ( il ne se passe rien si je garde le moteur allumé toute la journée ! ) Ayant peur d'avoir cette fois un problème avec le différentiel j'ai voulu en avoir le coeur net et suis allé au garage Toyota ... après deux heures de recherches infructueuses on m'a affirmé que ce n'est qu'une question de faux-contact ! La suite nous dira si c'est exact !
 
Voilà ! Rien de tout cela ne va gâcher notre plaisir, même si le budget en a pris un petit coup !