Death Valley

06/01/2019

En quittant Las Vegas nous faisons un petit arrêt à Red Rock Canyon (encore des roches rouges !) avant de nous rendre dans la Death Valley, la vallée de la mort.

Vous êtes vous déjà demandés d’où venait ce nom qui fait froid dans le dos ? Ceux qui s'y sont déjà rendus vont répondre que c'est en raison des très fortes chaleurs qui y règnent en été (La température la plus élevée enregistrée sur Terre l'a été le à Furnace Creek avec 56,7 °C !) ... mais cela n'explique pas le nom de cette dépression dont le fond se trouve à 85,5 m sous le niveau de la mer.

C'est en 1848, lors de la ruée vers l'or en Californie, qu'un groupe de pionniers souhaitant contourner la Sierra Nevada s'engage dans la vallée.

Après plusieurs mois de péripéties diverses, de séparations en raison de désaccords sur la route à prendre, ayant affronté la soif et la faim (quelques uns d'entre eux ont du tuer leurs boeufs et brûler leurs chariots pour les faire cuire !), tous finissent par trouver la sortie vers la civilisation.

La légende dit qu'une femme, au moment de franchir le col, s'est retournée et a dit : "Goodbye Death Valley !" alors qu'en fait, un seul homme, âgé et malade, était mort sur place.

En bordure du parc national, nous avons aussi visité la ville fantôme de Rhyolite.