A Valdès

23 décembre 2010

Puisque nous passons quelques jours sur la péninsule de Valdès, nous allons vous en parler un peu.
D'une longueur d'environ 100 km sur 50 de large, cette presqu'île est couverte de végétation rase car constamment balayée par le vent.

Les moutons, vaches et chevaux partagent le terrain avec les guanacos et les nandous.

L'intérêt principal de la péninsule réside dans ses côtes. Plongeant directement dans des eaux profondes à certains endroits elles offrent un refuge aux baleines qui viennent mettre bas en juillet et élèvent leur petit jusqu'à décembre, période où elles retournent dans les eaux australes. Durant tout leur séjour, les femelles ne se nourrissent pas tandis que les petits absorbent jusqu'à 1500 litres de lait par jour! Nous avons installé notre bivouac dans une crique où s'ébattent plusieurs baleines.

D'autres côtes, présentant des plages de gravier, servent de nurserie aux lions de mer et aux éléphants de mer.

La période de naissance des lions de mer (février) correspond à l'arrivée des orques qui viennent jusque sur les plages se saisir de cette nourriture si abondante.
Sur la presqu'île, on trouve aussi des colonies de manchots de Magellan qui creusent des terriers pour y abriter leur petit.

En parcourant la péninsule

nous avons aussi croisé des maras ou lièvres de Patagonie

et des tatous!

Le 20 décembre en soirée nous avons assisté à un spectacle époustouflant: les baleines avec leur petit se sont approchées à quelques mètres du rivage, nageant souvent sur le dos puis se regroupant par 3 ou 4 paires sous nos yeux émerveillés. On aurait dit le dernier tour de piste des artistes avant la fin du spectacle!

Le lendemain soir, rejoints par Marie-Jo et André (qui étaient sur le même bateau que nous), nous avons craint que les baleines n'aient quitté la baie où nous bivouaquons! Mais, deux jours plus tard on retrouve une demi-douzaine de groupes qui font calmement le tour de la baie, à quelques mètres du rivage. Peut-être pour bien imprégner les petits de la topographie des lieux pour qu'ils retrouvent leur chemin l'an prochain !